Inflation : amie ou ennemie de l'investisseur immobilier ?

Depuis plusieurs mois, les Français sont soumis à un contexte inflationniste lié à une sortie de crise du Covid19, une crise énergétique et une guerre en Ukraine. Cette inflation les confronte à une hausse des prix et des difficultés financières d’une part, mais les fait aussi appréhender l’avenir en matière d’immobilier. Pouvoir d’achat, hausse des taux d’emprunt, prix élevés et rentabilités locatives, nous faisons le point sur l’investissement immobilier dans ce contexte particulier. 

Investissement immobilier
Conseil
Investissement locatif
Mise à jour le 06 Mars 2023
Inflation : amie ou ennemie

Inflation : les points positifs pour l’investissement immobilier

Comme de nombreux secteurs, l’immobilier pourrait être victime de l’inflation. En effet, les prix semblent stagner voire encore augmenter dans certaines zones ultra-tendues du territoire métropolitain, puisque la hausse « naturelle » de l’immobilier est liée à celle des biens et des services. Cela devrait donc offrir une « protection » naturelle pour les investisseurs immobiliers, ne voyant pas la valeur de leurs biens diminuer, ou en tout cas pas franchement. À titre d’exemple concret, l’inflation se retrouve dans les coûts de production des logements neufs : les prix des matériaux sont logiquement en hausse au vu du coût des matières premières. D’ailleurs, la Fédération française du bâtiment (FFB) alertait dès octobre 2022 sur le « repli » des mises en chantier dans le neuf et une « chute brutale » du marché des logements neufs.

En 2022, il semblerait que les prix du marché immobilier (neuf et ancien) aient continué à augmenter de 1,3 % en moyenne sur l’ensemble du territoire (indice Meilleurs Agents / Les Échos), même si une baisse de 0,5% a été enregistrée au dernier trimestre, microbaisse pas encore nettement ressentie. Ainsi, l’inflation pourrait être de nature à stimuler la demande, donc les prix, si elle s’accompagne d’une hausse des salaires et des revenus. Si, à l’inverse, c’était la tendance baissière qui venait à s’accentuer, elle pourrait alors créer des opportunités en matière de nouveaux investissements immobiliers, et resterait donc positive pour les investisseurs. 

Par ailleurs, l’inflation a un lien positif avec le rendement locatif. En effet, l’indice de revalorisation des loyers (IRL) est calculé par l’Insee précisément sur la base de la moyenne sur un an de l’indice des prix à la consommation (hors tabac et loyers). Ainsi, la hausse actuelle de l’inflation devrait se traduire par une revalorisation possible des loyers dans quelques mois, ce qui pourrait profiter aux propriétaires.

inflation.png


Toujours d’un point de vue locatif, nous sommes face à des locataires restant plus longtemps dans un logement, ne souhaitant pas prendre le « risque » d’acheter (ou n’ayant pas les possibilités financières) ou même de changer, préférant la stabilité dans ce contexte plus difficile. Et cela devrait profiter aux investisseurs : en plus d’une éventuelle augmentation des loyers, ils pourraient être moins confrontés aux vacances locatives et s’assurer ainsi une certaine stabilité. 

Ainsi, si l’on pouvait croire que les conditions actuelles seraient plus difficiles pour les emprunteurs, en diminuant la demande et par conséquent, les prix, tout n’est pas encore confirmé. 

Immobilier : les limites de l’inflation

Mais, ces avantages pour les investisseurs peuvent aussi comporter certaines limites. 

Parmi les principaux points impactés dans le secteur de l’immobilier, on retrouve en haut de la liste les taux d’emprunt et la dégradation des conditions de financement, freins à l'investissement immobilier. En effet, après des records historiques en matière de taux d’emprunt devenus très bas et avoisinant parfois les 0%, ce modèle prend fin, surtout depuis le début de l’année 2022 et le conflit de la guerre en Ukraine.

taux moyens.png

Plus concrètement pour l’investisseur immobilier, cette hausse des taux de crédit immobilier a pour principale conséquence une hausse du coût global du crédit qui empiète donc sur son budget global d’achat. Prenons un exemple : un investisseur souscrit à un crédit immobilier sur 25 ans pour l’achat d’un T2 dans la ville de Talence (33400) à 155 000€ et a un apport de 30 000€. S’il emprunte à un taux immobilier à 2,45%, le coût de ses intérêts représentera 34% de son capital à emprunter. Cependant, s’il emprunte à un taux de 3,79%, la part du coût de ses intérêts grimpe à 55% :

hypothèse investissement.png

Avec un contexte international incertain et certaines inquiétudes, les perspectives d’investissements dans l’immobilier semblent alors de moins en moins larges, engendrant indirectement une baisse de la demande, qui pourrait se répercuter sur les prix. Ce phénomène peut être positif en cas d’achat immobilier, mais plus négatif en cas de revente. Seul l’avenir nous dira ce qu’il en est. 

Par ailleurs, certains investisseurs avaient l’habitude d’acheter en mauvais état et privilégiaient la rénovation avant une mise en location, voire envisageaient une plus-value en cas de revente. Mais, cela semble plus risqué aujourd’hui, compte tenu d’une hausse significative du prix des matières premières. Le coût des travaux devient donc un vrai frein à l’investissement immobilier. De plus, un scénario de baisse globale des prix de vente aurait un impact négatif sur la plus-value potentielle estimée.

Enfin, en matière de gestion locative, l’inflation peut être un risque pour les investisseurs alors confrontés à davantage de loyers impayés. Les dépenses alimentaires et quotidiennes passant en premier, le risque d’impayés peut venir à augmenter pour les ménages les plus fragiles. 


Alors, si nous pouvons noter des aspects positifs en matière de revalorisation des loyers ou d’opportunités pour l’investissement immobilier, il convient aussi de souligner des fragilités comme les impayés, les taux d’intérêt, le pouvoir d’achat ou les difficultés à emprunter. Ainsi, si la tendance des prix de l’immobilier peut mettre les investisseurs à l’abri pour les biens déjà acquis, elle peut aussi s’inverser et freiner les nouveaux investissements. En matière de « sûreté » des prix de l’immobilier, rien n’est donc sûr. 

Ces faits poussent les acteurs du secteur à réfléchir : à voir s’il est préférable de vendre ou de garder son bien en espérant améliorer sa rentabilité locative, grâce à l’augmentation des loyers. Mais, cette option a aussi ses limites, car les propriétaires verront d’autres charges augmenter. Ce ralentissement, qui n’est pas un effondrement, est loin d’être alarmant pour l’instant : l’immobilier offre encore une protection naturelle que n’ont pas d’autres actifs au risque inflationniste. Baisse ou hausse des prix dans quelques mois, seul l’avenir nous dira à quel point l’immobilier est solide.

investissement locatif accompagné

Besoin de vous faire accompagner pour vous lancer ?

Bénéficiez d'un accompagnement sur-mesure pour vous lancer dans l'investissement locatif!

Bassel Abedi
Bassel Abedi
CEO

Annonces exclusives Horiz.io

Voir toutes les annonces »

Vous êtes au bon endroit pour investir dans l'immobilier 🏡

Avantages à prix imbattables
Des avantages à prix imbattables

PNO, GLI, MRH, Expert comptable, retrouvez nos avantages négociés pour booster votre rentabilité

accompagnement clé en main
Besoin d'aide pour votre projet locatif ?

Besoin d'aide pour mener à bien votre projet d'investissement immobilier ? Découvrez notre offre clé en main !

gestion locative en ligne
Gérez vos biens immo avec notre logiciel

Bail, quittance, régularisation de charges… Simplifiez-vous la vie avec nos outils accessibles en ligne.

Articles similaires

louer appartement airbnb

Louer un appartement sur Airbnb : bon plan ou mauvaise idée

Avec l'avènement d’Airbnb, de plus en plus de gens sont tentés de devenir propriétaires d’un appartement pour le louer par la suite. On compte environ 25 000 à 30 000 logements à Paris qui sont des meublés touristiques à plein temps. Est-ce vraiment rentable ? Quels sont les frais à prévoir ? Les différentes conditions à remplir ?

05 Mars 2024
Louer sa résidence principale

Louer sa résidence principale pour en acheter une autre : toutes les modalités

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une résidence principale ? Sachez qu’il est possible de la mettre en location si vous avez d’autres projets, comme l’achat d’une autre résidence principale. Découvrez toutes les modalités et informations pour mettre en location votre ancienne résidence principale.

25 Janvier 2023
Installation de panneaux solaires

Installation de panneaux solaires : quels avantages pour mon investissement locatif ?

Afin d’améliorer la rentabilité d’un bien locatif, il existe une astuce peu connue : équiper le toit de panneaux solaires. Cet investissement peut également être vu comme un moyen d’améliorer l’attractivité d’un bien locatif en offrant de l’énergie gratuite. 

28 Juin 2024
Investissement locatif : 4 clés pour le rentabiliser

Investissement Locatif : 4 clés pour le rentabiliser

En ce qui concerne la constitution d’un patrimoine immobilier, se pencher vers la location est un modèle économique qui ne cesse de faire ses preuves. Que vous souhaitiez acheter un garage, un appartement, une maison ou un immeuble, le but reste le même : la rentabilité. Suivez le guide pour atteindre le meilleur rendement  grâce à votre investissement locatif !

27 Juin 2024
bon investissement locatif

C’est quoi un bon investissement locatif ?

Que ce soit pour générer des revenus, épargner pour sa retraite ou se constituer un patrimoine immobilier, l’investissement immobilier est considéré comme l’un des placements les plus sûrs. Pour autant, il ne vous garantit pas une rentabilité à tous les coups. Si vous souhaitez atteindre vos objectifs, vous devez trouver le bon investissement locatif. Mais comment faire ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

26 Juin 2024
où investir pour un airbnb en 2024

Où investir pour un Airbnb en 2024 ?

Louer via Airbnb peut être très rentable. Prêtez toutefois attention à la ville où investir pour obtenir les résultats escomptés. Les villes propices à la location saisonnière disposant d’un taux d’occupation supérieur à 40 % offrent généralement les meilleures opportunités de rentabilité. Ces destinations (principalement touristiques) sont beaucoup plus attractives auprès des voyageurs. L’afflux de visiteurs durant les festivals et autres événements majeurs vous permettra d’autant plus de maximiser vos revenus locatifs.

Alors, dans quelle ville investir pour réussir votre location de courte durée via Airbnb ? Découvrez notre Top 8 des villes françaises où investir en Airbnb.

26 Juin 2024
Punaise de lit : locataire ou propriétaire, qui doit payer ?

Punaise de lit : le locataire doit-il payer les frais d’extermination ?

Depuis quelques temps, les punaises de lit ont la côte aux 4 coins de la France en passant par Marseille, Lyon, Bordeaux ou même encore Paris. Une infestation de punaises de lit peut rapidement tourner au cauchemar pour les locataires comme pour les propriétaires de biens locatifs. Non seulement elles causent de nombreuses piqûres, perturbent la tranquillité des esprits; mais elles ont également un impact significatif sur la rentabilité locative d’un investissement. Dans cet article, nous explorons en détail les impacts des punaises de lit pour les locataires et propriétaires. Si vous êtes propriétaire, nos conseils pour les prévenir et préserver votre bien locatif devraient vous intéresser.

26 Juin 2024
Équiper un meublé LMNP

Quel budget pour équiper un meublé LMNP ?

Beaucoup de gens l’ignorent, mais le budget à attribuer à l’équipement d’un meublé est un élément important à prendre en considération dans une étude de rentabilité. En effet, le montant des meubles à acheter va dépendre de facteurs comme la taille du logement et le niveau de standing de celui-ci.

04 Juin 2024