Locataire et propriétaire : voyons qui paie quoi ?

En cas de location d’un appartement ou d’une maison, les frais sont très variés et peuvent vite devenir conséquents. Taxe d'habitation, changement de joints usés, entretien des canalisations, réparation de plomberie, qui paie quoi ? 

Mise à jour le 15 Septembre 2022
Locataire et propriétaire : voyons qui paie quoi ?

Quelles sont les charges inhérentes à l'occupation d'un bien ?

La taxe d'habitation :

La taxe d’habitation reste à la charge du ou des occupants du bien, qu’ils soient locataires ou propriétaires. Elle concerne tous les types de biens occupés (meublés, nus, appartement, maison, etc.). Si le locataire se trouve dans le logement au 1er janvier, il devra alors payer la taxe d’habitation de ladite année. En effet, nous avons tous essayé d'entrer dans un appartement après cette date pour l'éviter. Par ailleurs, même logé à titre gratuit, le locataire doit payer la taxe d’habitation. Il convient de noter une légère exception pour les biens loués en location saisonnière : c'est au propriétaire du bien de s'acquitter de la taxe d'habitation.

La taxe foncière :

La taxe foncière est uniquement due par les propriétaires. Elle ne peut être payée par les locataires que si le contrat de location le mentionne, et ce dans le cadre de baux commerciaux.

La redevance audiovisuelle :

La redevance audiovisuelle se paye en même temps que la taxe d'habitation, elle est donc à la charge du locataire si ce dernier possède une télévision dans son logement. En effet, le locataire devra le mentionner dans sa déclaration d’impôts sur le revenu.

La taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) :

Si cette taxe est intégrée dans la taxe foncière due par le propriétaire, elle doit être payée par le locataire. La majorité des propriétaires intègrent cette charge dans le montant global des charges locatives, mais elle peut aussi être payée une fois par an par le locataire (à réception de la taxe foncière par le propriétaire). Découvrez-en plus sur la TEOM.

Puisqu'on parle de poubelles, certaines charges restent dues par le propriétaire :

  • La location de la poubelle,
  • La rémunération du personnel chargé de sa désinfection,
  • Les frais de débouchage des égouts et des vide-ordures,
  • Le dégorgement des canalisations,
  • L'entretien des pompes de relevage des eaux usées.

Quelles sont les charges locatives ?

Les charges locatives correspondent à un montant permettant de couvrir les dépenses locatives. La provision pour charges est fixée en fonction des dépenses de l’année précédente par le propriétaire. Elle est par la suite réévaluée en fonction des dépenses réelles, que nous avons tous calculées un jour pour mesurer l'honnêteté de notre propriétaire. Cette provision permet de couvrir les frais d'eau, et parfois d’électricité, de gaz et de chauffage lorsqu’ils ne sont pas payés indépendamment par le locataire. Dans tous les cas, les charges couvertes doivent être indiquées dans le bail de location que nous vous conseillons de bien vérifier. 

Dans les charges locatives, on notera :

  • Les frais d'entretien de l'ascenseur, sauf si l’appartement se situe au rez-de-chaussée. La ligne de téléalarme de l'ascenseur, le dispositif de télésurveillance et le remplacement des portes ou pose de serrures de sécurité dans les ascenseurs restent à la charge du propriétaire,
  • L'antenne de télévision, sauf les frais de fixation d'un câble d'antenne collective de télévision sans acceptation de l'usager à y être raccordé,
  • L'eau froide et chaude,
  • Le chauffage, hors installation. Petit détail que l'on ignore surtout quand on est locataire, mais la surconsommation de chauffage est à la charge du propriétaire. Par ailleurs, en cas de chauffage collectif, le locataire doit payer les charges même s'il n'utilise pas le chauffage ou tout le chauffage,
  • Les poubelles (voir plus haut ce qui reste à la charge du propriétaire),
  • La désinfection et la désinsectisation (produits nécessaires et lorsqu'elle concerne les parties privatives). La dératisation, désinsectisation et les frais de personnel liés sont à la charge du propriétaire. 

En ce qui concerne le personnel d'entretien, et pour des tâches quotidiennes comme le balayage des parties communes, les produits ménagers ou la sortie des poubelles, une partie de la rémunération peut être répercutée dans les charges du locataire. Les frais d'entretien du groupe électrogène, la réparation de la porte d'entrée, le nettoyage des graffitis ou autres dégradations, les dépenses de ravalement, les ampoules ou autres éclairages intérieurs sont à la charge du propriétaire. Pour des travaux plus exceptionnels comme le nettoyage du vide-ordures, qui sont souvent confiés à des entreprises externes, c’est uniquement le propriétaire qui en assumera les frais comme indiqué plus haut. Les frais liés à la réparation de l'immeuble ou à sa sécurité sont intégralement à la charge des copropriétaires.

Locataire/propriétaire : qui paie les réparations ?

Nous avons tous, ou presque, été locataires à nous demander si c'était à nous de remplacer l'ampoule ou le joint de la salle de bain. Si la réponse est oui, c'est parce que la loi impose au locataire d'entretenir régulièrement l'appartement qu'il occupe. Par exemple, il devra entretenir régulièrement les canalisations (nous avons tous été victimes de mauvaises odeurs, il est normal de s'occuper de cet entretien dans le logement que l'on occupe). En effet, en tant que locataire, vous devez payer pour ces petites réparations ou entretiens, souvent peu coûteux, et cela est plutôt logique. Toujours à la charge du locataire, les réparations liées à des dégradations dues à l'occupation du bien sont à prendre en considération. 

Le propriétaire doit payer les réparations de ce que l’on peut appeler « gros travaux ».  Voici des infographies qui récapitulent les différentes charges :

re_paration-proprie_taires-locataires-qui-paie-quoi-min.pngqui-paie-quoi-2-min.pngqui-paie-quoi-3-min.pngqu-paie-quoi-4-min.pngqui-paie-quoi-5-min.pngqui-paie-quoi-legende-min.png

Et les autres réparations ?

Il n'y a pas de loi spécifique à chacun des travaux, cependant la jurisprudence et l'antériorité des décisions juridiques concernant des travaux sur des biens loués sont devenues sources de lois.

Ainsi, les entretiens suivants sont considérés à la charge du locataire :

  • Maintenir en bon état les robinets et les siphons,
  • Purger la chaudière, les radiateurs et le ballon d’eau chaude au moins une fois par an,
  • Nettoyer et remplacer si besoin les joints des points d’eau et les mastics des fenêtres,
  • S’assurer du bon état des joints, des flotteurs et des joints de la chasse d’eau,
  • Retirer la poussière des radiateurs et des aérations pour assurer la diffusion de la chaleur et la circulation de l’air,
  • Remplacer les tuyaux de raccordement pour le gaz,
  • Nettoyer et graisser des gonds et charnières des fenêtres, portes et serrures,
  • Remplacer les clés et badges,
  • Nettoyer les gouttières,
  • Entretenir le sol et les faïences, poser un raccord si besoin,
  • Changer les ampoules, douilles, interrupteurs et fusibles défectueux,
  • Nettoyer les grilles d'aération,
  • Entretenir la végétation du jardin privatif. Sachez que la présence d'un jardin extérieur et/ou jardin intérieur séduit de plus en plus les locataires lors de la recherche de leur maison ou appartement et peut justifier un loyer légèrement supérieur à la moyenne.
  • S'occuper du ramonage de la cheminée au moins une fois par an,
  • Vidanger et entretenir la fosse septique,
  • Entretenir les compteurs d'eau, à protéger contre le gel.

Le remplacement de la boîte aux lettres est à la charge du propriétaire.

Propriétaires : pensez à vos charges dans votre rentabilité locative

En investissant dans un bien destiné à la location, vous calculerez bien sûr votre rentabilité locative avant d’acheter. Nous vous conseillons de calculer les charges locatives avant d’investir et ainsi de les inclure dans votre projet immobilier. En effet, connaître votre rendement net, impôts bien sûr, mais également de toutes vos charges est primordiale.

Nous vous conseillons d’inclure ces charges locatives à votre bail électronique, pour éviter tout malentendu avec votre locataire. Optez pour une signature de bail en ligne, 100 % légale et cadrée.

bail électronique

Simplifiez-vous la vie avec le bail électronique !

Vous allez pouvoir facilement éditer un bail électronique grâce à la gestion locative 100% en ligne.

Bassel Abedi
Bassel Abedi
CEO

marketplace investissement locatif
Tout pour l'investissement locatif

Déco, ameublement, diagnostic immobilier, formation, coaching, assistance juridique… et bien +

Découvrir la Marketplace
chasse immobilière
Trouver la perle rare, c'est possible !

Les biens immobiliers les plus rentables sont ici. Nous vous aidons à les trouver.

La chasse immobilière rentable
gestion locative en ligne
Gérez vos biens immo comme un pro

Bail, quittance, régularisation de charges… Simplifiez-vous la vie avec nos outils.

La gestion locative en ligne

Articles similaires

Droit de préemption du locataire

Droit de préemption du locataire : définition et explications

Un propriétaire peut décider de mettre en vente son bien immobilier non meublé. Il doit cependant soumettre son offre au locataire occupant les lieux avant de la proposer à d’autres acquéreurs. On appelle cela le droit de préemption du locataire. Quel est-il réellement ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir dans notre article.

30 Septembre 2022
Nos conseils pour votre recherche de locataire en 2022 !

Nos conseils pour votre recherche de locataire en 2022 !

La recherche de locataire pour votre appartement ou maison peut être un vrai casse-tête. Voici nos meilleurs conseils pour faciliter votre recherche !

30 Septembre 2022
Augmentation des loyers

[Propriétaires] Augmentation des loyers : comment faire ?

De nombreux propriétaires se demandent comment augmenter le loyer de leur logement, puisque cette augmentation est règlementée. En effet, elle fait l’objet de différents dispositifs d’encadrement spécifique en fonction du moment où le loyer est réévalué, et vous ne pouvez pas le faire décoller comme vous le souhaitez ! On vous explique.

30 Septembre 2022
Comment expulser un locataire pour trouble du voisinage ?

Comment expulser un locataire pour trouble du voisinage ?

Expulser un locataire pour trouble du voisinage peut s’avérer être une tâche délicate. Quelles sont les raisons valables ? Que dois-je faire ? Qu’est-ce que je risque si je ne fais rien ? On vous explique tout.

30 Septembre 2022
Éviter les impayés de loyers

Comment éviter les impayés de loyers pour son bien?

Dans tout le processus de location, du choix de locataire à la gestion, il existe des bonnes pratiques à connaître pour endiguer au maximum la menace de l’impayé et ainsi éviter des soucis. Nous allons vous donner quelques conseils. 

30 Septembre 2022
charges totales et locataire

A quoi correspondent les charges totales et locataire?

Charges totales et locataire : à quoi correspondent-elles exactement et comment bien les renseigner dans notre simulateur de rendement locatif ? Réponse en vidéo.

30 Septembre 2022
État des lieux et dégradations

Tout sur l'état des lieux et les dégradations possibles

L’état des lieux permet au propriétaire de savoir exactement dans quel état se trouve son logement à l’entrée et à la sortie du locataire. Il permet également au locataire de prouver s’il est responsable ou non de certains dégâts. Ainsi, l’état des lieux permet de répartir justement les réparations entre les deux parties.

Découvrez comment bien remplir votre état de lieux pour éviter les mauvaises surprises.

30 Septembre 2022
Caution solidaire pour un bail

Caution solidaire pour un bail : acte, durée, recours

Une caution solidaire, appelée aussi "Garant", est une personne qui s'engage à se porter caution du locataire si ce dernier venait à ne plus pouvoir payer son loyer.

30 Septembre 2022