Nos conseils pour votre recherche de locataire en 2023 !

La recherche de locataire pour votre appartement ou maison peut être un vrai casse-tête. Voici nos meilleurs conseils pour faciliter votre recherche !

Mise à jour le 16 Décembre 2022
Conseils pour votre recherche de locataire

Comment chercher et trouver un locataire : nos conseils

Il peut arriver que la recherche de locataire soit difficile. Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer.

Le prix

L’un des premiers paramètres est le prix. Votre loyer peut être perçu comme trop élevé. Dans ce cas, les locataires potentiels vous éliminent directement de leur recherche. Ceux qui se déplaceront pour une visite pourraient, eux, avoir des attentes très élevées quant à votre bien au vu du prix du loyer.

Pensez à vous aligner sur les loyers pratiqués autour de votre bien. Cela facilitera la recherche de locataire.

La cible

Assurez-vous de cibler les bonnes personnes. Si vous ciblez des trentenaires, mais qu’uniquement des étudiants vous contactent, c’est qu’il y a un problème de ciblage. Rédigez votre annonce en fonction de votre recherche de locataire type afin d’être le plus efficace.

Si votre bien possède 5 pièces dans un quartier apprécié par les jeunes, prenez l’angle de la colocation pour la rédaction de votre annonce.

La mise en valeur

Ce qui nous emmène à notre troisième et dernier point : soyez attractif. Vous devez réussir à séduire le locataire potentiel avec votre annonce. Sortez du lot ! Ne négligez pas les photos, très importantes pour la location. Préférez-les en haute définition et prenez-les aux meilleurs angles ! Pensez à être le plus précis possible dans l’écriture du titre de votre annonce : c’est la première chose que verront vos potentiels locataires. Précisez bien la localisation, la taille, le nombre de pièces. Bref soyez le plus précis possible.

Utilisez des adjectifs positifs comme “spacieux”, “lumineux” ou encore “atypique”, etc.

Nos conseils pour trouver un locataire sans agence

Passer par une agence pour votre recherche de locataire est évidemment un gain de temps. Mais, c’est un coût et vous ne contrôlez pas toujours les candidats sélectionnés. C’est pourquoi nous vous proposons des solutions pour gérer votre recherche de locataire en toute autonomie.

La petite annonce

Vous pouvez décider de publier une annonce sur des sites spécialisés comme Leboncoin ou Pap. Cependant, les annonces sont un peu coûteuses et vous pouvez être submergé par les messages.

Vous pouvez également utiliser les petites annonces papiers dans les journaux. Cette méthode est minoritaire face à l’essor d’internet, mais selon votre cible, cela peut être intéressant. Certaines personnes sont encore très attachées à leur journal.

Les réseaux sociaux

Évidemment, les réseaux sociaux sont à utiliser pour votre recherche de locataires. Facebook est le plus gros réseau social à ce niveau-là. De nombreux groupes (dédiés à des annonces immobilières par ville par exemple) existent : ils vous permettent de publier votre annonce facilement et gratuitement. Nous vous conseillons d’être à l’aise avec les réseaux sociaux pour y publier.

trouver locataire sans agence

Les sites de mise en relation inversée

Moins connus, ces sites vous permettent d’aller contacter les profils des potentiels locataires qui vous conviennent. Vous accédez à une liste de candidats ciblés selon les critères du bien à louer. Cette méthode est intéressante si vous louez dans une ville avec un marché tendu : cela vous évite d’être harcelé de coups de fils.

Le bouche-à-oreille

L’avantage du bouche-à-oreille est que vous vous focalisez sur votre entourage proche. Pour ça, utilisez vos réseaux sociaux personnels, ou encore de simples discussions avec des amis/famille. Mais attention ! Si vous avez des conflits avec votre locataire, cela peut empiéter sur votre vie privée. C’est le risque de privilégier les relations proches pour sa recherche de locataire.

Horiz.io, votre plateforme de gestion locative en ligne vous aide dans la recherche de vos locataires : création de votre propre annonce immobilière en ligne que vous pourrez partager à votre réseau, planning en ligne de vos visites ou encore aide à la sélection du meilleur candidat.

Mettre en place les documents de location : comment je m’y prends ?

Les pièces à demander

La loi Alur réglemente la liste des documents que vous avez droit de demander pour un dossier de location.

Voici ce que vous pouvez demander pour un dossier de location.

Attention : vous avez interdiction de demander d’autres documents que ceux de cette liste. Sinon, la loi du 6 juillet 1989 prévoit une amende pouvant atteindre jusqu’à 3 000 euros.

Un justificatif d’identité

Pour cela, vous pouvez accepter :

  • carte nationale d’identité,
  • passeport,
  • permis de conduire,
  • document justifiant du droit au séjour du candidat à la location étranger (carte de séjour, de résident, de ressortissant d’un état membre de l’UE ou de l’espace économique européen).

Notez bien que les documents français et étrangers sont acceptés.

Un justificatif de revenus

Cela vous permet de vérifier les ressources du potentiel locataire. Vous pouvez demander un ou plusieurs documents parmi cette liste :

  • le dernier ou avant-dernier avis d’imposition ou de non-imposition en France ou d’un autre état ;
    trois derniers bulletins de salaire ;
  • justificatif de versements des indemnités de stage ;
  • les deux derniers bilans ;
  • justificatif de versement des indemnités, retraites, pensions, prestations sociales et familiales et allocations perçues lors des 3 derniers mois ;
  • titre de propriété d’un bien immobilier ou dernier avis de taxe foncière ;
  • avis d’attribution de bourse pour les étudiants boursiers ;
  • justificatifs de revenus fonciers, de ventes viagères ou de revenus de valeurs et capitaux mobiliers.

Un justificatif de profession

Vous pouvez également demander plusieurs documents pour vérifier la situation professionnelle du potentiel locataire :

  • contrat de travail ou de stage ou à défaut, une attestation employeur ;
  • extrait K-bis de moins de 3 mois ;
  • extrait D 1 original de moins de 3 mois ;
  • copie du certificat d’identification de l’INSEE, avec les numéros d’identification, pour un travailleur indépendant ;
  • copie de la carte professionnelle pour une profession libérale ;
  • toute pièce récente prouvant une activité professionnelle pour les autres ;
  • carte étudiante ou certificat de scolarité de l’année en cours.

Un justificatif de domicile

Attention, pour le justificatif de domicile, vous ne pouvez demander qu’un seul des documents suivants :

  • trois dernières quittances de loyer ou attestation indiquant que le locataire est à jour dans le paiement de son loyer ;
  • attestation sur l’honneur de l’hébergeant indiquant que le potentiel locataire réside à son domicile ;
  • dernier avis de taxe foncière ou titre de propriété de la résidence principale.

Renseignez-vous également sur les documents à fournir en tant que garant si votre locataire souhaite avoir recours à un garant.

Conseil : la fraude aux documents est de plus en plus présente. Soyez vigilant aux documents que vous recevez pendant votre recherche de locataire. Pensez à les vérifier, par vous-même ou bien avec l’aide d’entreprises spécialisées.

fraude_au_document.jpg

Refuser une demande : les motifs légitimes

Vous pouvez refuser un dossier de location uniquement pour motif légitime. La loi punit les propriétaires discriminants. Retrouvez les 20 critères de discrimination prohibés par la loi.

Voici les motifs de refus légitime pendant une recherche de locataire :

  • le potentiel locataire ne possède pas de ressources suffisantes par rapport au loyer. Le loyer ne doit pas dépasser 30% des ressources du candidat.
  • le potentiel locataire ne respecte pas la destination des lieux. Si votre bien est destiné à l’habitation, mais que le candidat souhaite s’en servir comme lieu pour une activité professionnelle, vous avez le droit de refuser.
  • le nombre de locataires n’est pas adapté à la taille du bien. Vous ne pouvez pas prendre 3 personnes dans un petit studio.
    Vous avez désormais toutes les clés en mains pour réussir votre recherche de locataire.
gestion locative en ligne

Découvrir la gestion locative by Horiz.io

Gérez vos biens immobiliers comme un pro grâce à la gestion locative 100% en ligne.

Hadia
Hadia
Customer Success Manager

Vous êtes au bon endroit pour investir dans l'immobilier 🏡

marketplace investissement locatif
Tout pour l'investissement locatif

Déco, ameublement, diagnostic immobilier, formation, coaching, assistance juridique… et bien +

Découvrir la Marketplace
gestion locative en ligne
Gérez vos biens immo comme un pro

Bail, quittance, régularisation de charges… Simplifiez-vous la vie avec nos outils.

La gestion locative en ligne
Vendre son bine immo
Vendez votre bien immo en un éclair !

Vendez votre bien immobilier à un investisseur de la communauté Horiz.io

Vendre un bien immobilier

Articles similaires

Gestionnaire de biens locatifs

Gestionnaire de biens locatifs : on vous explique tout !

Il existe de nombreux métiers dans l’immobilier et notamment celui de gestionnaire de biens locatifs. Il est d’une grande aide pour les investisseurs et propriétaires qui souhaitent déléguer la gestion de leurs appartements, maisons ou locaux commerciaux. Vous souhaitez en savoir plus sur cette profession ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

27 Janvier 2023
locataire retard paiement de ses loyers

Mon locataire paie ses loyers en retard tous les mois que faire ?

Votre locataire règle souvent ses loyers en retard ? Cela peut parfois être compliqué quand on débute dans l'investissement locatif et que l'on est un peu juste en termes de cashflow, car le prélèvement de l'emprunt, lui, est ponctuel.

Découvrez comment résoudre cette situation.

22 Septembre 2022
Droit de préemption du locataire

Droit de préemption du locataire : définition et explications

Un propriétaire peut décider de mettre en vente son bien immobilier non meublé. Il doit cependant soumettre son offre au locataire occupant les lieux avant de la proposer à d’autres acquéreurs. On appelle cela le droit de préemption du locataire. Quel est-il réellement ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir dans notre article.

21 Mars 2023
État des lieux et dégradations

Tout sur l'état des lieux et les dégradations possibles

L’état des lieux permet au propriétaire de savoir exactement dans quel état se trouve son logement à l’entrée et à la sortie du locataire. Il permet également au locataire de prouver s’il est responsable ou non de certains dégâts. Ainsi, l’état des lieux permet de répartir justement les réparations entre les deux parties.

Découvrez comment bien remplir votre état de lieux pour éviter les mauvaises surprises.

07 Novembre 2022
Tout sur la taxe d'enlèvement des ordures ménagères

Tout sur la taxe d'enlèvement des ordures ménagères

En tant que propriétaire d'un bien immobilier en France, vous devez vous acquitter de la taxe foncière chaque année.

Or, lorsque vous louez votre bien à un locataire, certaines charges peuvent être récupérées sur le locataire qui occupe les lieux. C'est ce que l'on appelle les charges locatives dues par le locataire.

Et bien la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) fait partie de ces charges qui doivent être payées par le locataire.

19 Octobre 2022
Gérez tous vos documents de gestion encore plus facilement

Gérez tous vos documents de gestion encore plus facilement

Nous ne comptons plus le nombre de documents que nous entassons et qu'il faut pour gérer ses biens et ses locataires. 

Horiz.io a décidé de vous faciliter aussi cela ! Vous pouvez regrouper l'ensemble de vos documents sur votre gestion et la classer facilement. Plus besoin de chercher vos papiers partout et ajoutez-les en un clic à vos baux. 

19 Octobre 2022
Nouveau propriétaire : Gérer le changement de bailleur pour mon locataire !

Nouveau propriétaire : Gérer le changement de bailleur pour mon locataire !

Vous venez d’acheter un bien loué et voulez comprendre les tenants et aboutissants d’un changement de bailleur pour votre nouveau locataire ? Découvrez comment bien mettre en place ce changement de bailleur !

18 Octobre 2022
squatteurs et trêve hivernale

Tout savoir sur les squatteurs et la trêve hivernale

Avec l’hiver qui arrive, les squatteurs étaient, tout comme les impayés de loyers, la hantise des bailleurs. Définie par les articles L 412 à L 412-8 du Code des procédures civiles d’exécution, la trêve hivernale est la période durant laquelle il n’est pas possible d’expulser un locataire, même si une mesure de justice a pourtant été prononcée à son encontre.

Cette année et comme tous les ans, la trêve hivernale commence le 1er novembre et s’achèvera le 31 mars 2019 puisque, depuis la loi ALUR, la trêve hivernale est prolongée de 15 jours (elle se terminait au 15 mars auparavant). Si la mesure s’applique encore aux locataires, l’hiver, des changements sont à noter en matière de squat depuis la loi Elan. On vous explique tout !

18 Octobre 2022