LMNP fiscalité : quel régime privilégier ?

La fiscalité d’un investissement locatif est très importante dans l’élaboration d’un projet immobilier. En effet, comme pour tout placement financier, il est primordial de savoir en amont à quoi s’attendre en matière d’imposition lorsque l’on souhaite faire fructifier ses capitaux. Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) ne fait pas exception et la location meublée dispose de sa propre fiscalité. Si dans le cadre de la location nue nous parlons de régime microfoncier ou de régime foncier au réel, l’imposition de la location meublée non professionnelle possède son propre langage et des avantages qui lui sont propres. Découvrez qu’est-ce que le micro-BIC et le régime réel du statut LMNP, pour que sa fiscalité n’ait plus de secret pour vous et votre portefeuille !

Avantage fiscal Locatif Fiscalité Lmnp
Mise à jour le 21 Octobre 2022
lmnp fiscalite

Rappels sur le statut LMNP et ses conditions

Le statut LMNP est attribué aux investisseurs immobiliers particuliers qui achètent des biens dans le but de les mettre à disposition de locataires équipés avec du mobilier. Le loueur en meublé non professionnel se distingue d’ailleurs du loueur en meublé professionnel (LMP), par la somme totale des loyers qu’il perçoit à l’année de ses locations meublées. En effet, pour être LMNP, vous ne devez pas dépasser le seuil de 23 000 € de recettes locatives annuelles et ces revenus ne peuvent également pas dépasser 50 % de l’ensemble de vos revenus globaux. 

En tant que LMNP, vous vous différenciez également d’un loueur en location à vide, qui, lui, met en location des logements dénués d’équipements. L’avantage premier de louer meublé, s’avère être le prix du loyer qui est généralement plus élevé, ainsi que le turn-over régulier qui fait que les appartements restent rarement vacants. De plus, vous pouvez exiger à vos locataires jusqu’à deux fois le montant du loyer hors charges comme caution. Néanmoins, vous avez des conditions en matière de meubles et accessoires à respecter pour pouvoir conserver votre statut et ainsi pouvoir bénéficier du régime apprécié du loueur LMNP.

La fiscalité en location meublée non professionnelle  

Dans la catégorie fiscale du statut LMNP, vous retrouvez, comme pour le régime foncier, deux options pour votre imposition. Vous avez le choix entre le micro-BIC, qui s’apparente au régime forfaitaire (l’équivalent du micro foncier pour la location à nue), et le régime BIC au réel. Ici, vous ne relevez pas de l’imposition foncière, ce qui veut dire que les loyers que vous percevez de vos locations meublées sont considérés comme des revenus commerciaux, d’où le sigle BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux), qui indique de quelle fiscalité vous dépendez. Ainsi, vos revenus locatifs sont imposés de la même manière que les revenus de votre coiffeur ou boulanger. L’avantage, c’est que vous bénéficiez alors d’un cadre fiscal bien plus souple que dans le cadre de l’imposition des revenus fonciers. Votre rentabilité locative est donc optimisée.

🔎 À lire aussi : Statut LMNP et inconvénients : mise au point !

Zoom sur le micro-BIC en location meublée

Tout comme pour la location nue, le statut LMNP dispose d’un régime forfaitaire qui se nomme micro-BIC. Ici, il s’agit d’appliquer un abattement unique et ce, peu importe les charges réelles supportées par le propriétaire bailleur, et peu importe le montant des loyers encaissés à l’année, dans la limite de 23 000 €. Pour compenser cela, le forfait appliqué est tout de même plus élevé que dans le cadre du régime microfoncier. En effet, vous bénéficiez d’un abattement de 50 % sur vos recettes locatives (contre 30 % en location nue). Ce n’est pas tout, puisqu’en cas de location meublée classée tourisme ou chambre d’hôte, c’est 71 % qui sont déduits de vos loyers perçus.

Pour être éligible au régime micro-BIC, vous devez toutefois respecter d’autres plafonds de ressources globales. L’ensemble de vos revenus commerciaux (y compris ceux ne découlant pas de la location meublée) ne doit pas excéder 72 600 € en location classique et 176 200 € dans le cadre de la location touristique. Bien entendu, si vos recettes locatives pour vos locations meublées dépassent 23 000 €, vous basculez automatiquement dans la catégorie de LMP, car l’administration fiscale vous considérera alors comme loueur en meublé professionnel. L’enregistrement au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) devient alors obligatoire. 

C’est uniquement une fois l’abattement de 50 % appliqué à vos revenus locatifs en LMNP que vous pouvez calculer le montant des prélèvements sociaux, car c’est cette somme qui sert de base. Ceux-ci s’élèvent dans tous les cas à 17,2 % de vos revenus nets imposables et sont intégrés au barème progressif de l’Impôt sur le Revenu (IR) auquel vous êtes soumis. 

Le régime réel : le préféré des investisseurs LMNP

Cette deuxième option est bien souvent celle qui est la plus choisie par les contribuables investisseurs dans la location en meublé non professionnelle. Contrairement au régime forfaitaire, ici, chacune de vos charges est déductible de vos recettes locatives, ce qui diminue in fine votre assiette imposable. Cependant, les frais doivent être directement liés à l’exploitation de votre bien mis en location meublé. Vous devez d’ailleurs fournir des factures à l’appui.

En plus de l’amortissement du bien lui-même, dans la limite de 10 700 € par an et du mobilier (sous certaines conditions), grâce au régime réel vous pouvez déduire : 

  • le coût réel d’achat des biens mobiliers ;
  • votre taxe foncière ; 
  • les charges de copropriétés le cas échéant ;
  • votre assurance loyer impayée ; 
  • vos frais de gestion locative 
  • etc.

Tant d’avantages qui cachent toutefois une gestion de trésorerie plus importante, ce qui explique pourquoi la plupart des investisseurs LMNP au réel préfèrent faire appel aux services d’un expert-comptable. De cette manière, les risques de faire l’impasse sur une charge déductible sont quasiment nuls.

🔎 Dans le même thème : Les amortissements en LMNP au réel

Comment choisir son imposition pour une location meublée ?

Comme vous avez pu le constater, le statut LMNP vous offre une fiscalité avantageuse, quel que soit le régime que vous choisissez. Néanmoins, vous pouvez encore plus optimiser votre fiscalité en fonction de votre situation personnelle. 

Si vous avez plus de 50 % de charges découlant directement de la gestion de votre bien en location meublée, alors il est déjà plus avantageux pour vous de passer au régime réel. Cependant, si vos charges ne dépassent pas ce seuil, vous pourrez tout de même avoir un intérêt à passer au réel, notamment si vous comptez réaliser des travaux sur votre logement. En effet, il n’y a qu’avec le régime BIC au réel que vous pourrez les amortir. De même, si vous souhaitez pouvoir amortir les meubles que vous avez choisis pour votre intérieur, c’est le régime réel qu’il vous faut. En réalité, tout dépend de la valeur de votre logement, ainsi que celle du mobilier qui le compose. En plus, n’oubliez pas que pour le régime LMNP au réel, il y a plus de gestion locative et l’intervention d’un expert-comptable est fortement recommandée, bien que non obligatoire, ce qui est un coût supplémentaire

Enfin, les particuliers qui verront le plus d’avantages à rester au régime micro-BIC sont ceux qui ne sont pas imposés de manière excessive, bien que dans la plupart des cas, dès que vos revenus locatifs imposables dépassent les 3 500 €, le régime réel soit d’ores et déjà plus opportun.

Quoi qu’il en soit, le régime micro-BIC est celui qui vous est automatiquement attribué lors de votre immatriculation SIRET, mais vous pouvez à tout moment demander à passer au réel, sans condition. Si c’est ce que vous faites, assurez-vous tout de même d’y avoir bien réfléchi avant, car vous vous engagez à rester soumis à ce régime pendant 3 ans au minimum. D’ailleurs, pour être sûre de prendre la bonne décision et d’améliorer votre stratégie fiscale, vous pouvez utiliser notre calculette de rendements locatifs Horiz.io qui se charge de vous fournir de multiples données et de simuler votre fiscalité ! 

LMNP fiscalité : FAQ

Comment fonctionne la défiscalisation LMNP ?

Quand on investit en tant que loueur LMNP, on parle souvent de l’opportunité de défiscalisation qu’offre ce statut. On parle en fait de l’amortissement qui se trouve être au centre de la stratégie immobilière de ce régime fiscal. En constatant les charges invisibles de votre investissement locatif liées notamment à l’usure et à la vétusté des murs et du mobilier, vous réduisez considérablement la somme de vos rendements imposables, limitant votre imposition et optimisant votre rentabilité locative.

Puis-je vivre dans mon LMNP ?

Non. Étant donné que le régime LMNP repose sur le principe que vous percevez des revenus locatifs découlant de la mise en location de votre bien immobilier meublé, vous ne pouvez pas habiter dans votre logement. Vous devez conclure un bail commercial d’au moins 1 année civile pour chaque nouveau locataire dans votre appartement. À partir du moment où vous souhaitez prendre possession des lieux et arrêter de percevoir des recettes locatives, alors vous perdez le statut LMNP pour cette habitation, qui devient alors votre propre résidence principale (ou secondaire le cas échéant).

Comment ne pas payer d’impôt LMNP ?

Avec le statut de loueur en meublé non professionnel, vous pouvez être totalement exonéré d’impôts si vous avez financé votre projet locatif via un crédit immobilier et que vous avez effectué beaucoup de travaux. En effet, dans un tel cas, il se peut que le déficit que vous avez généré soit tel que vous n’ayez pas à payer d’imposition sur vos recettes locatives pendant une longue période. Ce type de montage financier est d’ailleurs fréquemment utilisé à cette fin.


🔎 Poursuivez votre lecture : Que faut-il savoir sur la Loi Censi Bouvard ? 

calcul rendement locatif

Simulez votre projet en LMNP

Grâce à notre simulateur, calculez la rentabilité de n’importe quel bien immobilier !

Marie
Marie
Customer Success Manager

Vous êtes au bon endroit pour investir dans l'immobilier 🏡

marketplace investissement locatif
Tout pour l'investissement locatif

Déco, ameublement, diagnostic immobilier, formation, coaching, assistance juridique… et bien +

Découvrir la Marketplace
Vendre son bine immo
Vendez votre bien immo en un éclair !

Vendez votre bien immobilier à un investisseur de la communauté Horiz.io

Vendre un bien immobilier
alertes immo rentables
Alertes immo en temps réel

Trouvez la bonne affaire : soyez alerté des annonces immo rentables !

Télécharger l'application gratuite

Articles similaires

location en meuble

Location en meublé : quelles obligations pour le locataire ?

Louer en meublé non professionnel (LMNP) ou en meublé professionnel (LMP) vous expose à des contraintes spécifiques concernant le mobilier à installer dans le logement. En plus d’autres formalités à respecter de votre côté en tant que propriétaire bailleur, vos occupants doivent aussi s’acquitter de certaines obligations à votre égard. S’il n’y a pas de liste des obligations du locataire fournie telle quelle lors de la mise en place de votre projet immobilier locatif, vous pouvez toutefois vous renseigner en amont de la rédaction du contrat de bail. Dans cet article, nous regroupons pour vous les obligations et devoirs des locataires dans le cadre d’une location en meublé.

30 Janvier 2023
location lmnp

Location LMNP : pourquoi est-ce un choix judicieux ?

Investir dans l’immobilier locatif est de plus en plus chose commune, grâce à la valeur « refuge » qu’a su devenir la pierre année après année et crise après crise. Seulement, l’investissement locatif est un vaste sujet, et qui plus est avec de nombreuses stratégies. Toutefois, nous pouvons facilement constater en faisant quelques recherches sur le Net que le statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) attire particulièrement les foules. Pourquoi ? C’est justement ce dont nous allons parler dans cet article. De plus, nous ferons la différence avec le statut au-dessus de ce régime, qui se nomme LMP, pour Loueur en Meublé Professionnel. Découvrez les intérêts de faire le plus longtemps possible de la location LMNP !

27 Janvier 2023
LMNP immobilier

LMNP immobilier : guide complet

Parmi les diverses manières de placer son épargne dans la pierre, la Location Meublé Non Professionnelle (LMNP) en est une très prisée. Il s’agit d’un statut que vous pouvez obtenir dès lors que votre stratégie pour investir dans l’immobilier locatif inclut de la location meublée. Toutefois, ce régime fiscal n’est pas le seul, car vous avez le choix avez le statut LMP, pour être dans ce cas Loueur en Meublé Professionnel. Ici, nous allons nous attarder sur le premier cas. Alors, pourquoi préférer être LMNP en immobilier et comment faire ? Quels sont les seuils à respecter et quels avantages offre cet investissement locatif immobilier meublé ? Découvrez notre dossier complet sur le sujet !

25 Janvier 2023
Investir en LMNP

Investissement LMNP : et si c’était la meilleure solution ?

Dans le secteur tant adoré des Français de l’immobilier locatif, le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) s’avère être celui le plus plébiscité des investisseurs locatifs. L’investissement LMNP serait-il vraiment la meilleure option pour dégager une bonne rentabilité locative tout en défiscalisant ? Dans cet article, nous vous proposons de comparer ce régime fiscal avec d’autres dispositifs d’État et programmes immobiliers. Nous vous dévoilons également tous les avantages et inconvénients du statut LMNP dans le cadre d’un investissement locatif meublé.

23 Janvier 2023
Loueur en meublé non professionnel

Loueur en meublé non professionnel : pour qui ?

En tant que contribuable français intéressé par les investissements immobiliers, vous savez sûrement qu’il existe de nombreuses manières de placer son argent dans la pierre. Entre la location nue, meublée, ou encore les stratégies locatives de tourisme, de résidences de services, etc., les moyens de générer des rendements ne manquent pas. Mais alors, qu’en est-il lorsqu’on est loueur en meublé non professionnel (LMNP) ? Est-ce un projet immobilier fait pour votre profil d’investisseur locatif ? Dans cet article, nous vous en disons plus sur ce statut très apprécié pour sa fiscalité avantageuse et, de ce fait, sa bonne rentabilité locative nette !

06 Janvier 2023
LMNP et charges déductibles 2023 : explications

LMNP et charges déductibles 2023 : explications

Le statut LMNP propose un certain nombre d’avantages, mais également de spécificités, notamment concernant les charges déductibles. Mise au point dans cet article.

16 Décembre 2022
Déclaration LMNP 2023

Déclaration LMNP 2023 : le guide complet

Si vous êtes ici, c'est que vous avez décidé de louer sous statut LMNP. Bon choix ! Maintenant, il reste la partie des papiers avec la fameuse déclaration LMNP. Pas de panique, nous vous guidons dans cet article !

16 Décembre 2022
Comptable LMNP : faut-il en prendre un 

Comptable LMNP : faut-il en prendre un ?

Vous envisagez d’effectuer un premier investissement immobilier locatif meublé et vous vous posez de nombreuses questions d’ordres administratives ? C’est normal, pas de panique ! En effet, vous êtes loin d’être le seul Français à désirer vous lancer dans l’immobilier locatif en tant que Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP), car ce régime attire chaque année de plus en plus d’investisseurs à la recherche d’opportunités de rendements locatifs. Dans cet article, nous répondons en détails à une question qui revient souvent quant à la comptabilité du loueur meublé : faut-il un comptable en LMNP ? Découvrez ce que dit la loi et nos conseils pour optimiser la comptabilité de votre projet immobilier locatif en meublé !

09 Décembre 2022