Le diagnostic gaz et électricité : obligatoire pour louer

Depuis 1er janvier 2018, les propriétaires bailleurs doivent effectuer un diagnostic concernant les installations de gaz et d'électricité qu'ils devront par la suite fournir à leurs locataires si les installations concernées ont plus de 15 ans.

Mise à jour le 29 Septembre 2022
Le diagnostic gaz et électricité

Quels logements sont concernés  ?

Cette obligation concerne les logements destinés à de la location nue comme meublée. Cette obligation est déjà en vigueur depuis le 1er janvier 2017, pour les logements situés dans un immeuble collectif et dont le permis de construire est antérieur à 1975.  Cette mesure concerne les biens loués dont les installations datent de plus de 15 ans. 

Que comprennent ces diagnostics ?

Le diagnostic électricité

Ce diagnostic vise à vérifier 6 points concernant l'état et la sécurité des installations électriques :

  • L'existence d'un appareil de commande et de protection
  • L'existence d'un dispositif différentiel de sensibilité
  • La présence d’un dispositif de protection contre la surintensité
  • La  présence d’une liaison équipotentielle et d’une installation électrique adaptée aux locaux contenant une baignoire ou une douche.
  • La détection des matériels électriques vétustes
  • Les conducteurs non protégés mécaniquement.

Le diagnostic gaz

Ce diagnostic porte principalement sur la vérification de l'état de la chaudière, de la tuyauterie d'alimentation en gaz ainsi que l'état des appareils fixes de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire. La vérification porte aussi sur l'état de la pièce dans laquelle sont situés les appareils à gaz (par exemple :  vérification de la présence de ventilation etc...) .

Comment faire ces diagnostics ?

Pour faire ces diagnostics, les propriétaires bailleurs doivent s'adresser à des professionnels accrédités par l'Etat dont la liste figure sur le site du ministère de l'écologie.

⚠ La durée de validité d'un diagnostic est estimé à 6 ans. Au delà il faudra en faire faire un nouveau.

Les diagnostics obligatoires pour de la location sont les suivants : le diagnostic Amiante, le diagnostic de performance énergétique, le constat de risque d'exposition au plomb, l'état des risques naturels et technologiques pour les logements situés dans une zone concernée par un plan de prévention des risques naturels ou technologiques.

⚠ Des sanctions sont prévues : en l'absence de ce diagnostic, le locataire peut attaquer son bailleur pour vices cachés devant le TGI s'il découvre que l'installation est défectueuse.

marketplace

Réaliser des diagnostics en un éclair !

Profitez des services de notre partenaire spécialiste des diagnostics immobiliers, DIMO Diagnostic. Il vous offre une qualité de service irréprochable, une réelle réactivité et un tarif simple, juste & équitable.

Bassel Abedi
Bassel Abedi
CEO

Vous êtes au bon endroit pour investir dans l'immobilier 🏡

gestion locative en ligne
Gérez vos biens immo comme un pro

Bail, quittance, régularisation de charges… Simplifiez-vous la vie avec nos outils.

La gestion locative en ligne
appels experts
Appelez un expert immobilier

Besoin de conseils 100% personnalisés sur votre investissement immobilier, fiscalité, gestion comptable, ou encore vos travaux, etc… ? Passez un coup de fil rapide à nos experts !

Réserver un appel expert
alertes immo rentables
Alertes immo en temps réel

Trouvez la bonne affaire : soyez alerté des annonces immo rentables !

Télécharger l'application gratuite

Articles similaires

Sous-location : risques, cadre légal et astuces

La sous-location : risques, cadre légal et astuces

Si un locataire est libre de faire ce qu’il veut et de recevoir qui il veut dans son logement, il ne peut pas tout le temps sous-louer son appartement, c’est-à-dire partager le loyer avec d’autres occupants ou lui faire payer l’intégralité pendant son absence. Nous parlerons de la sous-location classique dans un premier temps puis de la sous-location professionnelle.

28 Février 2023
article 15 de la loi du 6 juillet 1989

L'article 15 de la loi du 6 juillet 1989 : résilier le bail ou donner congé à son locataire

La loi du 6 juillet 1989 vise à réguler et encadrer les relations entre propriétaire et locataire. L'article 15 de cette loi vise à définir les conditions permettant la résiliation d'un bail.

14 Février 2023
contrat location meublée

Contrat de location meublée en 2023 : le guide détaillé !

Le contrat de location meublé lie juridiquement le bailleur et son locataire pour un logement meublé. Ce document contient de nombreuses clauses que chacun s’engage à respecter. Nous vous expliquons dans ce guide tout ce qu’il faut savoir sur le contrat de location meublé en 2023.

19 Janvier 2023
loi scellier 2011 explication

Loi Scellier 2011 : on vous explique tout

La loi Scellier est un dispositif fiscal qui permet aux futurs propriétaires d’acheter des biens immobiliers dans le neuf, dans le but de les mettre en location. Qu’en est-il de cette loi et comment gérer ses investissements locatifs avec celle-ci ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

04 Janvier 2023
loi monuments historiques

Loi Monuments Historiques : définition, objectifs et autorisations !

La loi Monuments Historiques est l’un des dispositifs de défiscalisation les plus anciens. Créée en 1913, elle offre une réduction fiscale avantageuse aux investisseurs achetant des logements anciens et historiques. Quelle est-elle exactement ? Découvrons-le plus en détails dans cet article.

02 Janvier 2023
Loi Elan : le bail mobilité

Qu’est-ce que la loi Elan : le bail mobilité, ses avantages

Le 19 septembre 2018, le projet de loi Elan a fait l’objet d’un accord en commission mixte paritaire. Le projet de loi vise à atteindre trois objectifs généraux qui sont la libéralisation de la construction, l’amélioration du cadre de vie et la protection des plus fragiles. En effet, ce projet de loi est élaboré en prenant en compte les évolutions de la société et des modes de vie de chacun, mais aussi les inégalités territoriales et les nouveaux besoins des habitants. Ainsi, le texte abrite de nouvelles mesures pour « construire plus, mieux et moins cher ». Également appelée loi logement de 2018, la loi Elan engendrera de nombreuses réformes quant au droit immobilier. 

12 Octobre 2022
loi cosse définition

Qu'est-ce que la Loi Cosse ?

Un investissement locatif, c’est désirer acheter pour louer plutôt que d’acheter pour y résider à titre personnel. Le but de l’opération est sans conteste de générer de la rentabilité locative pour faire fructifier son patrimoine et les capitaux investis. Parmi les dispositifs existants pour aider les investisseurs particuliers à se lancer dans le marché locatif, il y a la loi Cosse, autrefois aussi appelée Louer Abordable. Autrefois, car depuis le 1er mars 2022, le dispositif a évolué, et son nom avec.

Il s’appelle désormais Loc’Avantages et nous verrons que la finalité du plan s’est, lui aussi transformé, en renforçant les avantages fiscaux promis aux propriétaires bailleurs. Revenons sur l’évolution de la loi Cosse et ses conditions d’éligibilité encore d’actualité jusqu’au 31 décembre 2024.

25 Avril 2023
location nue

Pourquoi se tourner vers la location nue ?

Vous devez réfléchir à votre stratégie locative si vous envisagez un placement immobilier de location. Les deux grandes familles de modes locatifs sont la location vide ou meublée. Chacune a son propre régime fiscal et les atouts qui vont avec. Pour ce qui est de la location non meublée, il s’agit d’acheter pour louer son logement sans aucun mobilier. Les avantages fiscaux de la location nue ne sont pas souvent évoqués, contrairement à ceux de la location meublée, mais ils sont pourtant bien présents. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les meilleures raisons (fiscales ou non) d’opter pour la location nue pour son investissement locatif !

18 Avril 2023