Location Airbnb : la loi change de nouveau en 2024

La crise du logement sévit dans de nombreuses régions, du Sud-Ouest à la Bretagne, du littoral à la montagne. Face à ce constat alarmant, une proposition de loi transpartisane a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale le 29 janvier 2024. Portée par la députée Annaïg Le Meur et ses collègues, cette loi vise à mieux encadrer les meublés de tourisme (type AirBnb) pour remédier aux déséquilibres du marché locatif et favoriser le logement permanent.

Investissement saisonnier
Location saisonnière
Mise à jour le 16 Juillet 2024
nouvelle loi airbnb 2024
expert-comptable LMNP

Besoin d'aide pour déclarer vos revenus locatifs ?

Notre expert comptable partenaire vous aide à choisir la fiscalité adaptée à votre location meublée… et bien plus ! À partir de 280€/an seulement.

Où en est-on dans le processus législatif ?

La proposition de loi a franchi plusieurs étapes :

  • Étape 1 : La proposition de loi a été déposée au parlement  le 28 avril 2023. Le gouvernement a engagé la procédure accélérée de validation du texte le 9 novembre 2023.
  • Étape 2 :  L'Assemblée nationale a adopté la proposition de loi avec modifications, en première lecture le 29 janvier 2024.
  • Étape 3 : La promulgation est à venir, après examination par le Sénat.

[Nouvelle étape le 8 juillet 2024] Suite à la conservation par erreur par le gouvernement de cette niche fiscale dans la loi de finance 2024, le Conseil d'État a annulé le maintien de la niche fiscale pour les locations Airbnb.

loi-airbnb.jpg

👀 Post d'Annaïg Le Meur sur le réseau social X

Les enjeux soulevés par la proposition de loi de régulation des meublés de tourisme

Selon les rapporteurs du texte, le logement est devenu un instrument d'optimisation fiscale et de rendement, favorisant l'exonération exagérée de l'impôt. Dans les zones tendues, de nombreux travailleurs ne peuvent plus se loger près de leur lieu de travail. Cette situation a parfois des conséquences extrêmes comme par exemple le fait que des entreprises déménagent faute de logements pour leurs employés. Ou encore certains résidents dorment dans leur voiture ou au camping en été pour laisser leur logement à des vacanciers.

Les effets de cette crise du logement se font sentir à travers tout le pays.

Près d'un million de meublés de tourisme ont remplacé les logements classiques destinés à l'habitat permanent, vidant des villages entiers de leurs habitants au profit de locations saisonnières.

Même les grandes villes comme Paris ou Marseille ne sont pas épargnées, confrontées à une pénurie de logements pour leurs habitants. Le 3 mai 2024, le gouvernement a même présenté le projet de loi logement abordable visant à développer l’offre de logements.

Objectifs de la nouvelle loi airbnb 2024

Cette proposition de loi ne vise pas à interdire les plateformes de type AirBnb, mais plutôt à trouver un équilibre entre activités touristiques saisonnières et vie des territoires le reste de l'année. Elle complète les mesures existantes telles que la déclaration préalable en mairie, le numéro d'enregistrement et la taxe de séjour.

Pour en savoir plus, voir notre article sur Louer un appartement sur Airbnb - Qu’en dit la loi ?

Les potentiels changements de la nouvelle loi relative à location saisonnière

1. Modification de la fiscalité des locations touristiques

La loi révise le régime fiscal des locations touristiques, notamment en réduisant les abattements fiscaux pour les meublés de tourisme classés et non classés. C’est sûrement le plus gros changement à surveiller car il modifie le régime fiscal micro‑BIC très avantageux des locations touristiques:

  • L'abattement fiscal pour les meublés de tourisme non classés passerait à 30%, avec un plafond de revenus locatifs annuels de 15 000€ (contre 50% et un plafond de 77 700€ à date).
  • L'abattement fiscal pour les meublés de tourisme classés (label de qualité, allant de 1 à 5 étoiles) est abaissé à 30%, dans un plafond de revenus locatifs annuels de 30 000€ (contre 71% et un plafond de 188 700€ à date). Dans les zones rurales et les stations de sport d'hiver, un abattement supplémentaire de 41% est prévu à condition que le chiffre d'affaires ne dépasse pas 50 000€.
expert comptable

Pensez à passer au régime réel pour amener votre impôt à 0€ !

Notre expert comptable partenaire vous aide à choisir la fiscalité adaptée à votre location meublée… et bien plus ! À partir de 280€/an seulement.

Bon à savoir : Un plafond à 15 000€ était initialement prévu pour les meublés de tourisme classés. Il s’agirait d’un amendement qui a été voté par erreur et devrait être supprimé dans les semaines/mois à venir.

De plus, la double déduction des amortissements pour les meublés de tourisme en location meublée non professionnelle (LMNP) est supprimée. Et c’est d’ailleurs une mesure très impactante car elle touche aussi les loueurs de meublés qui déclarent au régime réel plutôt qu’au régime micro-BIC.

Cet article devrait vous intéresser : Tout savoir sur la fiscalité LMNP : régime réel ou micro-BIC ?

Voici une infographie du journal Le Monde (du 02/03/2024) qui devraient vous aider à y voir plus clair :

Fiscalité_loyers_meubles_touristiques.jpeg

2. Nouvelles obligations pour les meublés touristiques

Les propriétaires désirant changer l'usage de leur logement en meublé de tourisme devront : 

  • Pour un changement d’usage définitif : présenter un diagnostic de performance énergétique (DPE) classé entre les niveaux A et D;
  • Pour un changement d’usage temporaire : respecter le calendrier de rénovation énergétique obligatoire des logements. Comme pour les logements classiques, seront interdits à la location les meublés touristiques classés G au 1er janvier 2025, classés F au 1er janvier 2028 et classés E au 1er janvier 2034.
  • Pour un bien dans une copropriété : informer le syndic du changement d’usage (ordre du jour des assemblées générales).

Bon à savoir : Les résidences principales et les départements d’Outre-mer ne sont pas concernés. 

Ces mesures visent à éviter que des locations de longue durée ne basculent vers des locations de courte durée pour contourner l'interdiction sur la location de passoires thermiques.

mairie-location-airbnb.jpg

3. Pouvoirs élargis pour les maires

La proposition de loi accorde aux maires des compétences élargies pour mieux réguler les logements à usage touristique. En voici la liste : 

  • L’enregistrement en mairie du bien (résidence principale ou non) devient obligatoire. Cette démarche s’ajoute à l’obligation de déclaration en mairie et nécessité des pièces justificatives. Les numéros d’enregistrement permettront un meilleur suivi du parc locatif touristique.
  • Les maires pourront imposer des amendes (jusqu' à 15 000€ maximum) en cas de défaut d'enregistrement ou usage d’un faux numéro d’enregistrement.
  • Les maires pourront réduire le nombre maximal de jours de location touristique pour les résidences principales, soit de 120 jours/an à 90 jours/an.

Article à découvrir : Airbnb : comment dépasser la limite des 120 jours ?

  • Les mairies qui ont un règlement de changement d’usage pourront élargir le régime du changement d’usage à tous les locaux qui ne sont pas à usage d’habitation. Cette mesure est censée contenir la transformation de bureaux en meublés de tourisme.
  • Les communes pourront définir des quotas d’autorisations de changement d’usage et délimiter dans leur PLU (Plan local d’urbanisme) des zones où seules des résidences principales seront autorisées à être construites.

Proposition de loi de régulation des meublés de tourisme : les prochaines étapes

Après son adoption en première lecture à l'Assemblée nationale, la proposition de loi sera examinée par le Sénat.

Cette proposition de loi, si elle est adoptée, pourrait contribuer à rétablir l'équilibre dans le marché locatif en favorisant le logement permanent et en régulant les locations touristiques.

Affaire à suivre !

bien rentable

Vous cherchez un bien immo rentable ?

Accédez à toutes les annonces immobilières du marché, la rentabilité en plus !

Source images : Freepik

Bassel Abedi
Bassel Abedi
CEO

Annonces exclusives Horiz.io

Voir toutes les annonces »

Vous êtes au bon endroit pour investir dans l'immobilier 🏡

Avantages à prix imbattables
Des avantages à prix imbattables

PNO, GLI, MRH, Expert comptable, retrouvez nos avantages négociés pour booster votre rentabilité

accompagnement clé en main
Besoin d'aide pour votre projet locatif ?

Besoin d'aide pour mener à bien votre projet d'investissement immobilier ? Découvrez notre offre clé en main !

gestion locative en ligne
Gérez vos biens immo avec notre logiciel

Bail, quittance, régularisation de charges… Simplifiez-vous la vie avec nos outils accessibles en ligne.

Articles similaires

contrat location meublée

Contrat de location meublée en 2024 : le guide détaillé !

Le contrat de location meublé lie juridiquement le bailleur et son locataire pour un logement meublé. Ce document contient de nombreuses clauses que chacun s’engage à respecter. Nous vous expliquons dans ce guide tout ce qu’il faut savoir sur le contrat de location meublé en 2024.

15 Décembre 2023
loi scellier 2011 explication

Loi Scellier 2011 : on vous explique tout

La loi Scellier est un dispositif fiscal qui permet aux futurs propriétaires d’acheter des biens immobiliers dans le neuf, dans le but de les mettre en location. Qu’en est-il de cette loi et comment gérer ses investissements locatifs avec celle-ci ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

02 Octobre 2023
Sous-location : risques, cadre légal et astuces

La sous-location : risques, cadre légal et astuces

Si un locataire est libre de faire ce qu’il veut et de recevoir qui il veut dans son logement, il ne peut pas tout le temps sous-louer son appartement, c’est-à-dire partager le loyer avec d’autres occupants ou lui faire payer l’intégralité pendant son absence. Nous parlerons de la sous-location classique dans un premier temps puis de la sous-location professionnelle.

28 Février 2023
article 15 de la loi du 6 juillet 1989

L'article 15 de la loi du 6 juillet 1989 : résilier le bail ou donner congé à son locataire

La loi du 6 juillet 1989 vise à réguler et encadrer les relations entre propriétaire et locataire. L'article 15 de cette loi vise à définir les conditions permettant la résiliation d'un bail.

14 Février 2023
loi monuments historiques

Loi Monuments Historiques : définition, objectifs et autorisations !

La loi Monuments Historiques est l’un des dispositifs de défiscalisation les plus anciens. Créée en 1913, elle offre une réduction fiscale avantageuse aux investisseurs achetant des logements anciens et historiques. Quelle est-elle exactement ? Découvrons-le plus en détails dans cet article.

02 Janvier 2023
Loi Elan : le bail mobilité

Qu’est-ce que la loi Elan : le bail mobilité, ses avantages

Le 19 septembre 2018, le projet de loi Elan a fait l’objet d’un accord en commission mixte paritaire. Le projet de loi vise à atteindre trois objectifs généraux qui sont la libéralisation de la construction, l’amélioration du cadre de vie et la protection des plus fragiles. En effet, ce projet de loi est élaboré en prenant en compte les évolutions de la société et des modes de vie de chacun, mais aussi les inégalités territoriales et les nouveaux besoins des habitants. Ainsi, le texte abrite de nouvelles mesures pour « construire plus, mieux et moins cher ». Également appelée loi logement de 2018, la loi Elan engendrera de nombreuses réformes quant au droit immobilier. 

12 Octobre 2022
Loi Denormandie

Loi Denormandie : investir dans un bien à rénover en centre-ville

Depuis le 1er janvier 2019, la loi Cosse a été remplacée par le dispositif Denormandie du nom du ministre Julien Denormandie. Cette loi est venue compléter le dispositif Pinel Ancien.

Ce dispositif vise à inciter la réalisation de travaux de rénovation dans des zones déterminées comportant de nombreux logements vacants ou en mauvais état, en France.

19 Juillet 2024
L'encadrement des loyers

L'encadrement des loyers : les Loi ALUR et Loi ELAN

L'encadrement des loyers a été initialement créé par la loi ALUR afin de réguler les loyers dans les agglomérations dont le marché locatif est tendu, autrement appelées zones tendues. Une régulation spécifique des loyers a été faite pour Paris depuis juillet 2019 et maintenant pour Lille depuis mars 2020, fixée par la loi ELAN (article 140). Les modalités d'application de la Loi ALUR et de la Loi ELAN sont sensiblement proches, il faut cependant les distinguer, la Loi ELAN restant spécifique à Paris et Lille pour le moment.

19 Juillet 2024