Comment déclarer une location meublée : imposition et type de location

La location meublée est aujourd’hui connue par un grand nombre d’investisseurs immobiliers. Très intéressante sur le plan fiscal et facile de gestion, elle séduit toujours plus. Comment se passe la déclaration d’un logement en location meublée et quelle est l’imposition sur les revenus ? Découvrez sans plus attendre notre article.

Location meublée Impôt Meublé
Mise à jour le 08 Novembre 2022
déclaration location meublée

Qu’est-ce qu’une location meublée ?

La location meublée consiste à louer un bien immobilier entièrement meublé à un locataire. Celui-ci peut s’installer immédiatement dans le logement et y vivre normalement. Parmi les équipements indispensables, on retrouve : un lit avec une couette, des meubles, des plaques de cuisson, un réfrigérateur, des ustensiles de cuisine, des volets, rideaux, une table et des chaises, des luminaires, du matériel ménager… Bien sûr, un locataire a le droit de compléter le mobilier présent dans le logement par ses propres moyens (sauf si cela est interdit dans le bail). N’hésitez pas à mentionner toutes les clauses nécessaires dans le bail de location pour éviter tout problème.

Le propriétaire se doit de louer un bien salubre avec des équipements et meubles en bon état. Dans le cas contraire, il sera dans l’obligation de les remplacer si nécessaire. Attention, toutes les pièces du logement doivent être meublées pour être considéré comme une location meublée. Vous pouvez retrouver sur le site du gouvernement la liste des meubles et équipements indispensables à ce type de location. S’il vient à manquer certains éléments ou que certains travaux indispensables ne sont pas faits, le locataire est en droit de saisir le tribunal pour faire respecter le bail de location. La sanction pour les propriétaires qui ne respectent pas les obligations de la location meublée s’expose à une requalification en location vide, et le bail du locataire se transforme en contrat de trois ans. Bien sûr, le bailleur perd tous les avantages fiscaux liés à la location meublée.

Quelle imposition pour une location meublée ?

Quand on parle de location meublée, on l’associe forcément aux régimes fiscaux du LMNP et LMP. Ce sont deux statuts juridiques qui permettent à tout propriétaire de bénéficier d’avantages fiscaux pour faire baisser son imposition.

  • Le LMNP : il concerne le bailleur non professionnel. Pour y être éligible, il ne faut pas être inscrit au registre du commerce et des sociétés, et ne pas avoir des recettes supérieures à 23 000 € par an. Si ces conditions ne sont pas respectées, le propriétaire passera en loueur meublé professionnel. L’un des avantages est de pratiquer le déficit foncier, et cela, pendant dix années, uniquement sur les revenus de la location. Concernant la plus-value, elle est imposée dans la catégorie des privées avec un taux de 19%.
  • Le LMP : le propriétaire peut prétendre à ce statut si ses recettes dépassent les 23 000 € ou les autres revenus du foyer. Le déficit foncier s’applique également sur l’ensemble des revenus globaux du foyer fiscal pendant six années. Pour la plus-value, elle est moins intéressante que pour les non professionnels avec un taux au régime des plus-values professionnelles.
calcul rendement locatif

Comment calculer votre rendement locatif ?

Grâce à notre simulateur, calculez la rentabilité de n’importe quel bien immobilier !

location-meublée.JPG

Comment déclarer ses revenus de location meublée ?

Comment déclarer une location meublée saisonnière

Il existe certaines particularités à la location meublée saisonnière. Il faut savoir que ce type de location ne doit pas dépasser une durée de 90 jours s’il s’agit du même locataire. Bien sûr, elle répond aux mêmes conditions d’équipements qu’une location meublée classique. Pour ce qui est de la fiscalité, les revenus doivent être déclarés chaque année dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Il existe une exonération d’impôts si la location meublée se trouve dans votre résidence principale. Pour cela, les revenus n'excèdent pas 760 € par an et le locataire doit bénéficier d’un espace meublé en tant que résidence principale ou temporaire pour un saisonnier. Enfin, vous aurez le choix entre le régime micro BIC ou réel simplifié pour votre imposition.

Comment déclarer une location meublée à l'année

Les locations meublées à l’année nécessitent de remplir votre déclaration de revenus habituelle, ainsi que la déclaration n°2042-C-PRO. Suivant le régime fiscal que vous avez choisi en début de déclaration d’activité (Réel ou micro-BIC), les conditions peuvent être différentes :

  • Régime réel : il permet de déduire les charges qui imputent le logement : électricité, eau, charges de copropriété, taxes foncières, intérêts d’emprunt… Il est donc possible d’avoir une imposition réduite ou quasiment nulle. Concernant la déclaration, il faut ajouter la liasse n°2031 aux autres déclarations fiscales.
  • Régime micro-BIC : il offre un abattement de 50 % sur les revenus de la location meublée. Cet abattement représente toutes les charges éventuelles du bien en location. Le loueur doit aussi s’acquitter de la CGS et CRDS. 

Comment déclarer une location meublée à l'étranger

Un bailleur résident en France est tenu de déclarer les revenus de ses biens immobiliers à l’étranger. Ces revenus sont taxés comme des revenus fonciers. Certaines conventions fiscales peuvent être appliquées en fonction du pays où se trouve le bien immobilier pour éviter la double imposition. Dans ce cas précis, le propriétaire déclare ses revenus, mais il bénéficie d’une exonération puisqu’il paye déjà l’impôt dans le pays concerné. Il peut arriver que la double imposition soit appliquée et ensuite remboursée sous forme de crédit d’impôt équivalant à l’impôt français.

Comment ne pas payer d’impôt en location meublée ?

Nous avons évoqué un certain nombre d'avantages pour la location meublée, mais cela peut encore aller plus loin grâce à l’amortissement du bien immobilier. Pour rappel, l’amortissement consiste à étaler les coûts d’un logement meublé sur toute sa durée d’usage. Ainsi, on considère que le bien perd de sa valeur au fil des années. Utiliser l’amortissement permet de réduire fortement votre imposition, jusqu’à pouvoir la supprimer. De plus, il prend en compte la valeur hors taxes du bien immobilier, les travaux et les autres diverses taxes… Pour profiter de cet avantage, il faudra opter pour le régime au réel.

calcul rendement locatif

Comment calculer votre rendement locatif ?

Grâce à notre simulateur, calculez la rentabilité de n’importe quel bien immobilier !

Marie
Marie
Customer Success Manager

Vous êtes au bon endroit pour investir dans l'immobilier 🏡

marketplace investissement locatif
Tout pour l'investissement locatif

Déco, ameublement, diagnostic immobilier, formation, coaching, assistance juridique… et bien +

Découvrir la Marketplace
Vendre son bine immo
Vendez votre bien immo en un éclair !

Vendez votre bien immobilier à un investisseur de la communauté Horiz.io

Vendre un bien immobilier
gestion locative en ligne
Gérez vos biens immo comme un pro

Bail, quittance, régularisation de charges… Simplifiez-vous la vie avec nos outils.

La gestion locative en ligne

Articles similaires

Déclaration 2044 : définition et comment bien la remplir

Déclaration 2044 : définition et comment bien la remplir

La déclaration 2044 ou formulaire 2044 vous permet de déclarer vos revenus fonciers perçus, uniquement lorsqu’ils sont soumis au régime réel d’imposition (et non micro foncier), autres que ceux concernés dans la déclaration 2044 spéciale. Compliquée à comprendre et à remplir, elle nécessite de l’attention afin que toutes ses cases soient remplies correctement. Quitte à se creuser la tête, on préfèrerait faire une partie d'échecs !

02 Décembre 2022
Impôt sur les sociétés

Impôt sur les sociétés abaissé à 28% à partir de 2017

À partir de 2017, le taux d'imposition des bénéfices des sociétés est abaissé à 28% progressivement. Il concerne les petites entreprises en 2017 (moins de 75 000€ de bénéfices) et sera étendu à toutes les entreprises en 2020.

02 Décembre 2022
imposition revenus fonciers

Revenus fonciers : quelle imposition ?

Vous venez d’investir dans la pierre et vous vous posez des questions concernant vos impôts ? La fiscalité est toujours un sujet de préoccupation majeure pour chaque contribuable venant de réaliser un investissement locatif.

C’est pourquoi nous vous proposons de passer en revue vos obligations en tant que propriétaire bailleur. Entre les dispositifs de défiscalisation, vos frais réels et les différents régimes fiscaux possibles, découvrez les spécificités des revenus fonciers en matière d’imposition.

02 Décembre 2022
micro foncier

Micro foncier : pour qui est destine ce régime ? Explications !

Quel que soit votre projet locatif, en tant qu’investisseur immobilier, vous devez penser en amont à vos impôts. Vous allez devoir vous soumettre à l’imposition forfaitaire du micro foncier ou au régime réel. Il peut alors être difficile de savoir quelle est la situation la plus avantageuse pour la rentabilité de votre investissement dans la pierre. Dans cet article, nous avons décidé de vous en dire plus sur le micro foncier : quel est ce régime fiscal et pour quel type de placement est-il destiné ? Nous vous proposons une explication détaillée pour que vous puissiez enfin vous réconcilier avec la fiscalité immobilière !

02 Décembre 2022
location meublee LMNP

Imposition location meublée : comment ça fonctionne ?

La fiscalité d’un investissement locatif est un paramètre crucial à prendre en considération lors de l’élaboration de son projet immobilier. En effet, votre rentabilité locative dépend de plusieurs facteurs comme la localisation ou encore le type de bien choisi, mais aussi et surtout, de votre régime fiscal. Les impôts dus sous le régime microfoncier ne sont pas les mêmes que sous le micro-BIC, pareillement avec le régime réel foncier et commercial. Dans cet article, nous allons approfondir le sujet de l’imposition en location meublée. Même si le statut de loueur professionnel existe (LMP), nous nous concentrerons davantage sur celui de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP), car il s’agit du plus répandu et du plus avantageux fiscalement.

02 Décembre 2022
Impôts revenus fonciers

Impôts revenus fonciers : gros plan sur les dispositifs en place

La fiscalité en immobilier locatif occupe une place prépondérante et peut même à elle seule empêcher un propriétaire bailleur de réaliser le tant attendu cash flow, ou flux de trésorerie positif. C’est pourquoi vous devez vous renseigner en amont sur la stratégie locative que vous souhaitez aborder avec chaque achat immobilier. Dans cet article, nous allons vous parler de l’impôt sur les revenus fonciers et des dispositifs d’État en place qui vous permettent d’être soumis à ce régime fiscal particulier. Que vous achetiez un appartement neuf ou une maison à rénover, vous avez le choix parmi de nombreux programmes immobiliers en location nue. Faisons le point ensemble.

02 Décembre 2022
Calculer son impôt sur la plus-value immobilière

Comment calculer son impôt sur la plus-value immobilière ?

Pour calculer sa plus-value imposable, il convient d’abord de regarder s’il s’agit d’une résidence principale, secondaire, etc. et de connaître le régime d’imposition des plus-values avant de céder son bien. En effet, vous pourriez avoir des surprises, même au dernier moment chez le notaire ! Il existe aussi des exonérations ou des abattements. Alors, n’hésitez pas à vous renseigner : on fait le point. 

02 Décembre 2022